Anmwe! Boulva

Freedom of Expression

Le Sénateur Moise Jean-Charles a remis les documents sur la double nationalité des dirigeants à la commission sénatoriale

Posted by Niss Anmwe
Niss Anmwe
Niss Anmwe has not set their biography yet
User is currently offline
on Wednesday, 18 January 2012 in News

Le sénateur Moise Jean-Charles a annoncé avoir remis des documents à la commission d’enquête du Senat de la République sur la nationalité des dirigeants haitiens, prouvant que le président Michel Martelly est, selon lui, de nationalité étrangère, américaine et italienne.

                                                                                                         

 

Intervenant dans les médias de la capitale, Jean-Charles a souligné que « les choses sont plus graves que ce qu’on pensait, aujourd’hui, c’est la fin pour le président Martelly, il a trop longtemps menti à la population, la vérité est maintenant claire, il ne reste que sa destitution », a lancé le tonitruant sénateur qui dit détenir des documents dont il ne précise pas la teneur. Le sénateur dit avoir reçu le concours d’autres parlementaires étrangers dans la préparation du dossier accusant le président haïtien. Il promet d’écrire au président du Sénat américain pour solliciter son aide en vue de prouver la nationalité américaine de Michel Martelly. « Le président est un citoyen italien en plus d’être américain », a répété le sénateur.

Si ses allégations sont avérées, cela sonnerait le glas de la présidence de Michel Martelly, car la constitution haïtienne établit que pour être chef d’État il faut être Haïtien d’origine et n’avoir jamais renoncé à sa nationalité.

Trente-neuf personnalités, dont le président Martelly et le premier ministre Garry Conille, sont concernées par l’enquête de la commission sénatoriale, selon l’un de ses membres, le sénateur Steven Irvenson Benoit.

Des ministres et secrétaires d’Etat sont aussi dans le viseur de la commission. Les dossiers de 22 enquêtés sur 39 ont déjà été étudiés, ajoute le sénateur Benoit dans une intervention à la radio.

La commission a commencé son enquête auprès des institutions d’identification et s’est rendue au bureau de l’immigration. Steven Benoit promet de remettre ses conclusions à la commission entre la fin de cette semaine et le début de la prochaine.

Jusqu’ici le premier ministre, le président ainsi que plusieurs ministres ont minimisé les accusations de Moise Jean Charles, avançant des démentis et signalant l’absence de preuves.

 

Source/AlterPresse/LeMatin

Rate this blog entry
Niss Anmwe has not set their biography yet

Comments