Anmwe! Boulva

Freedom of Expression

Le salami dominicain représente un risque élevé pour la santé des consomateurs

Posted by Niss Anmwe
Niss Anmwe
Niss Anmwe has not set their biography yet
User is currently offline
on Thursday, 26 July 2012 in News

Santo Domingo  En conférence de presse au siège social  de la Pro Consommation , la Directrice en chef, Mme Altagracia Paulino, a révélé en compagnie des techniciens, Rita Gonzalez et José del Carmen Valenzuela, que 15% des échantillons analysés, présentaient des coliformes fécaux en provenance de la charcuterie.                                                                                                                                   

 
L'analyse, au laboratoire, de deux échantillons de différents types de salami fabriqués dans le pays, a révélé que la teneur en protéines est inférieure à la limite destinée qui est un minimum de 16% des 97% des échantillons prélevés. Ainsi les consommateurs achètent un produit inférieur qui ne fournit pas la teneur en protéines désirée.
                                                                                                                

 
L'enquête a aussi révélé que 12% des échantillons détiennent une forte concentration en levure, et quand à l'utilisation de nitrite de sodium,  51% des échantillons ont montré des résultats  au dessus de la limite permise dans le Règlement n ° "329-11 de l'inspection Sanitaire des Produits dérivés de viande et de la viande en République dominicaine, qui, normalement,  ne doit pas dépasser la valeur de 200mg/kg, ce qui implique un risque élevé dans la santé des consommateurs.

Elle a plaidé ainsi, pourque dans le pays,  la vente des nitrites et nitrates soit réglémentée, deux produits chimiques qui pourraient causer le cancer, et qui ont été trouvés au dessus du niveau permis dans le salami, ce qui implique un risque élevé pour la santé des consommateurs.

Notons que les coliformes fécaux sont un sous-groupe des coliformes totaux, capables de fermenter le lactose à une température de 44,5 oC.  L’espèce la plus fréquemment associée à ce groupe bactérien est l'Escherichia coli (E. coli)  La bactérie E. coli représente toutefois 80 à 90 % des coliformes fécaux ou thermotolérants détectés.

Bien que la présence des coliformes fécaux témoigne habituellement d’une contamination d’origine fécale, plusieurs coliformes fécaux ne sont pas d’origine fécale, ils proviennent plutôt d’eaux enrichies en matière organique, tels les effluents industriels du secteur des pâtes et papiers ou de la transformation alimentaire.


Source/TeleNoticias
Photo/TeleNoticias
www.anmwe.com

Rate this blog entry
Niss Anmwe has not set their biography yet

Comments