Anmwe! Boulva

Freedom of Expression

Trois jeunes haitiens torturés par les soldats brésiliens de la Minustah, la version des faits

Posted by Niss Anmwe
Niss Anmwe
Niss Anmwe has not set their biography yet
User is currently offline
on Monday, 19 December 2011 in News

 

                                                                                                                 

 

 

 

C'était le 13 décembre 2011 dernier, dans l’après-midi, trois jeunes haitiens de Cité Soleil, répondant au nom de Joseph GILBERT, vingt-neuf (29) ans, Armos BAZILE, dix-neuf (19) ans et Abel JOSEPH,  vingt (20) ans étaient montés à bord d’un camion de livraison d’eau immatriculé ZA 08937. Après avoir effectué une troisième livraison à Cité Soleil, dans un quartier dénommé Ancien Fort Dimanche, leur camion était tombé en panne. Après maintes tentatives pour le réparer en vain, vers la tombée de la nuit, ils ont décidé de rester sur place pour le sécuriser.

Aux environs de trois (3) heures du matin, des agents du contingent brésilien de la MINUSTAH, dans une patrouille de routine, immatriculée UN 24775, sont passés près du camion. Après l’avoir dépassé et aperçu des personnes à l'intérieur, la patrouille s'est arrêtée et les soldats sont revenus sur leur pas. Sans aucune explication et résistance, les soldats ont procédé à leur arrestation en les forcant à vider leurs poches. Ainsi ils ont saisi une somme de quatre mille cinq cents (4.500) gourdes, le montant de livraison de trois (3) camions d’eau de la journée, ensuite le téléphone portable de Gilbert JOSEPH qui correspond au numéro 3935-0529 ainsi que son permis de conduire et les cartes d'identification nationale de ses deux (2) collègues. 

 Après les avoir battus et torturés, les soldats les ont dévêtu et laissé pour mort à Titanten, dans une bananeraie,sur la route Nationale numéro un (1).

Face à cette situation grave de violation de droit contre la personne, le Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH) recommande au Haut Commissariat des Droits de l’Homme (OHCHR) et aux responsables de la MINUSTAH de :

-Mener une enquête en vue de faire jaillir la lumière autour de tous les incidents impliquant les agents de la MINUSTAH ;

-Prendre les sanctions qui s’imposent contre tous les agents de la MINUSTAH impliqués dans des actes de violation de droits humains ;

-Tout mettre en oeuvre en vue de reprendre le contrôle des troupes de la MINUSTAH.

 

Sources/AlterPresse/HPN/HaitiNews509/infohaiti

Rate this blog entry
0 votes
Niss Anmwe has not set their biography yet

Comments